Jour 14

baptême et foi

Vous avez en effet été ensevelis avec lui par le baptême et vous êtes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance du Dieu qui l’a ressuscité.

Colossiens 2.12

On l’a vu hier : le baptême c’est un geste extérieur visible, pour exprimer une réalité intérieure invisible. C’est témoigner publiquement d’un changement de direction, d’un positionnement. Mais le baptême c’est aussi un acte de foi, c’est une déclaration de foi !

 

En recevant le baptême, non seulement je reconnais que j’ai besoin d’un Sauveur (c’est la repentance), mais je déclare également que je l’ai déjà trouvé et je place ma foi en lui.

Le baptême, c’est à la fois dire que j’ai besoin d’un Sauveur,
mais aussi déclarer que je l’ai déjà trouvé !

Il arrive parfois que l’on ne saisisse pas vraiment ce que représente la foi. La Bible nous parle de la foi comme étant quelque chose de concret, de réel. Dans Romains 10.17, Paul nous dit que « la foi vient de ce qu’on entend et ce qu’on entend vient de la parole de Dieu ».

Bien souvent, ce qui importe ce n’est pas la quantité de foi, mais l’objet dans lequel nous plaçons notre foi ! Jésus nous dit lui-même qu’un petit peu de foi – comme une graine de moutarde – est capable de déplacer des montagnes.
 

Recevoir le baptême, c’est reconnaître que l’objet de ma foi,
Jésus, est pleinement suffisant pour ma vie.

 

Avoir la foi, c’est croire en l’existence absolue de quelque chose d’invisible ; et c’est avoir une assurance extrême en cette chose. C. S. Lewis a dit un jour : « Je crois au Christ comme je crois que le soleil s’est levé : non seulement parce que je le vois, mais parce que par lui, je vois tout le reste ».

 

Par le geste du baptême, je déclare non seulement ma foi en Dieu, mais je dis aussi que je désire voir toutes choses au travers du prisme de Christ. Non seulement j’y crois, mais ce que je crois à un impact sur ma vie ! Ce que je crois oriente ma vie, ce que je crois change ma vie.

En effet, que nous soyons juifs ou grecs, esclaves ou libres, nous avons tous été baptisés dans un seul Esprit pour former un seul corps et nous avons tous bu à un seul Esprit.

1 Corinthiens 12.13

Dans le geste du baptême, la foi joue le rôle de connecteur. C’est elle qui me connecte à l’action de Dieu. C’est par la foi que j’ai accès à Christ, que je suis connecté à lui, en relation avec lui. Et lorsque je suis connecté à lui, je suis automatiquement connecté à tous ceux qui sont, eux aussi, connectés à Christ : l’Église, le corps de Christ !

 

Le baptême c’est donc aussi un symbole fort d’unité. Dans l’esprit des apôtres, être uni au Christ par la foi et par le baptême, c’était aussi être uni au corps du Christ. Quel privilège ! Quel cadeau à vivre !

Colossiens 2.12 ; Romains 10.17 ; 1 Corinthiens 12.13

logout-2.png

J'abandonne

J’abandonne les graines de foi que j’ai plantées aux mauvais endroits. Celles qui ont germé dans mon orgueil et qui ont fait grandir mon égoïsme.

C’est en toi, et en toi seul, que repose ma foi ! Cette foi qui me renouvelle et qui me connecte à toi !

nonstop.png

Je suis renouvelé

Je suis renouvelé par ton action en moi Jésus. Tu es pleinement suffisant pour ma vie !

 

Je t’accepte, je t’invite, j’ai besoin de toi, chaque jour.

logout.png

Je me revêts

Je me revêts de tes promesses.

Elles sont vraies, elles sont dignes de foi !

 

Je suis aussi fortifié et encouragé ce matin par le cadeau que tu me donnes de vivre au travers de l’Église à qui tu me connectes.

 

Donne-moi d’y voir un privilège, une famille pour ma vie !

Le témoignage du jour

Le sondage du jour

Partage cette méditation à tes amis !

WhatsApp.png