aimante

Durant les jours qui viennent, nous allons parcourir quelques « les uns les autres » du Nouveau Testament.

Cette expression, rendant chacun responsable, démontre à quel point Dieu désire que les sentiments qui étaient en Christ soient partagés par tous, dans son église. Pourvu que ça circule !

Pourvu qu’il n’y ait pas de barrage à cet amour qui responsabilise et reconstruit. 
Les uns les autres … 

Jour 2

aimez-vous les uns les autres

Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres. 
Comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres. 
A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, 
si vous avez de l’amour les uns pour les autres. 
Jésus en Jean 13.34-35

« Les uns les autres ». On retrouve cette expression cinquante-cinq fois dans le Nouveau Testament. Parmi ces cinquante-cinq occurrences, seize concernent l’amour mutuel. 
Les uns les autres … comme pour dire que chacun est concerné, que chacun est responsabilisé. Ce n’est pas un groupe actif (les uns) qui est appelé à aimer un autre inactif (les autres). Et il n’est pas demandé aux uns de le faire davantage qu’aux autres.
Tous sont concernés. Aucun ne reste reste à l’écart. Et tous sont bénéficiaires. 

Etre en paix, être plein d’affection, se saluer, s’accueillir, se conseiller, se consoler, porter les fardeaux, ne pas se blesser, ne pas se mentir, prier, ne pas se critiquer, se soumettre, être bon, avoir les mêmes sentiments, … tous ces verbes sont suivis du fameux « les uns les autres ». 
Tous, et chacun, nous sommes appelés à vivre ces éléments. Petits et grands. Jeunes et vieux. Habitués et nouveaux. 
Parce qu’il s’agit d’une culture à vivre, et pas d’un savoir à connaître. Une culture où chacun porte sa part entière. Où chacun est responsable. 
 

Il s’agit d’une culture à vivre, et pas d’un savoir à connaître

Dans une culture ambiante où la mode est à la déresponsabilisation et au désengagement, Dieu exhorte son Eglise à être responsable, impliquée. D’une implication et d’une responsabilisation qui inclut chacun de ses membres. 
Tout spécialement dans le domaine de l’amour. Là où on est le plus nul ! 


Seize fois, cette expression « les uns les autres » est liée avec le fait de s’aimer … comme si Dieu savait qu’on aurait besoin de piqûres de rappel !

S’aimer. 

L’amour est patient, il est plein de bonté, l’amour. Il n’est pas envieux, il ne cherche pas à se faire valoir, il ne s’enfle pas d’orgueil. Il ne fait rien d’inconvenant. Il ne cherche pas son propre intérêt, il ne s’aigrit pas contre les autres, il ne trame pas le mal. L’injustice l’attriste, la vérité le réjouit.

En toute occasion, il pardonne, il fait confiance, il espère, il persévère. L’amour n’aura pas de fin.

1 Co 13. 4-8

Imiter Dieu, en fait. Lui ressembler. Être adultes en amour.

S’aimer. Pas fusionner.

Voir en l’autre celui que Dieu voit.

Faire alliance, pas alliage. Alliance autour de Celui qui fait de nous des frères et des soeurs ; alliance qui fait de chacun de nous des adoptés par l’Esprit qui nous fait aimer.

Accepter de ne pas être d’accord sur tout, toujours, en même temps, tout le temps, mais s’aimer quand même. Se respecter profondément. Et se parler. Partager.

S’aimer. Pas se comparer.

S’aimer. Pas se « liker ».

Et communiquer. Avoir l’audace de bien communiquer en s’aimant.

Oser demander … quitte à prendre le risque de montrer ses limites.

Oser refuser … quitte à prendre le risque de déplaire.

Oser donner … quitte à prendre le risque de décevoir.

Oser recevoir … quitte à prendre le risque d’être redevable.

Mais s’aimer. En tout.

 

Il est audacieux, cet amour-là, c’est vrai. Mais c’est le seul terreau qui permet à l’être humain de croître et de s’épanouir. Je le désire pour moi, pour mes enfants, pour mes proches … tout autant que je le désire pour toi, pour tes enfants, pour tes proches.

Cet amour à vivre, je le désire pour tous les habitants de la terre.

Jean 13.34-35 ; 1 Corinthiens 13.4-8

logout-2.png

J'abandonne

J’ai tellement naturellement le désir d’être au centre, Seigneur. Le besoin d’être au centre.

 

Et tu me demandes d’aimer. Te mettre au centre, toi, pour que je puisse aimer l’autre comme tu l’aimes, toi.

J’abandonne ce besoin quasi irrépressible de vouloir que tout tourne autour de moi.

 

Je résiste à cet égoïsme-là. J’y renonce.

nonstop.png

Je suis renouvelé

Tout seul, je n’y arriverai pas, Jésus. Ou tellement petitement. Tellement courtement.

 

Je te demande de me remplir de ton amour, Jésus. Par ton Esprit, déverse en moi un amour qui nourrit mon être et ma vie, et qui me détourne de moi pour commencer à aimer les autres.

 

Pas seulement mes amis, Seigneur. Pas seulement ma famille. Mais même mes ennemis.

Transforme-moi. A ton image. A ta ressemblance. Fais-moi devenir un être humain.

logout.png

Je me revêts

Je reçois ton Esprit, Jésus. Je me revêts de toi.

 

Au niveau de cet amour pour les autres, j’avoue que sans toi, je ne peux rien faire.

 

Mais avec toi, je peux porter du fruit.

 

C’est ce que je veux. Pour moi. Pour mes frères. Pour ce monde.

Le témoignage du jour

Le sondage du jour

Partage cette méditation à tes amis !

WhatsApp.png