Jour 3

accueillez-vous les uns
les autres

La fin de toutes choses est proche. Menez donc une vie équilibrée et ne vous laissez pas distraire, afin d'être disponibles pour prier. Avant tout, aimez-vous ardemment les uns les autres, car car l’amour pardonne un grand nombre de péchés. Exercez l'hospitalité les uns envers les autres, sans vous plaindre.
1 Pierre 4.7-9

Ainsi, d'un même coeur et d'une seule voix, vous célébrerez la gloire du Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ. Accueillez-vous donc les uns les autres, tout comme le Christ vous a accueillis, pour la gloire de Dieu. Voici, en effet, ce que j'affirme : c'est, d'abord, que le Christ est venu se mettre au service des Juifs pour montrer que Dieu est fidèle en accomplissant les promesses faites à leurs ancêtres.
Romains 15.6-8

 

Me voilà à l’entrée de l’église un matin, face à quelqu’un que je n’avais jamais vu. Cette personne me paraît seule, le regard fermé, son accoutrement est peu soigné et son non-verbal laisse transparaître qu’elle ne semble pas vouloir qu’on l’aborde... Je dois avouer que ça m’arrange, je me réjouissais justement de discuter avec une de mes amies. Tant pis pour la nouvelle, quelqu’un d’autre ira vers elle plus tard... 


Cette situation ne t’est jamais arrivée ? Tant mieux, parce qu’à moi, oui.


Au premier abord, je l’accueille cordialement en la saluant. Mais comment vais-je réagir face à une personne qui ne connaît peut-être pas les mêmes règles sociales de notre culture occidentale ? Ou quelqu’un d’une autre génération qui n’a pas les mêmes priorités ? Quelles seront mes pensées lorsque l’intention de sa prière sera trop enthousiaste ? Ou que son dress code est trop décontracté à mon goût ?


Dans Romains 15, Dieu nous appelle à accueillir l’autre, au propre comme au figuré ! Ouvrir les portes de nos Églises, mais également la porte de nos cœurs. 

Ouvrir les portes de nos églises, mais également la porte de nos cœurs.

Nos actes sont la preuve de la véracité de l’amour de Dieu, ce ne sont pas uniquement de belles paroles qui interpellent ; nos amis observent concrètement notre façon d’accueillir ceux qui sont différents, dans l'Église ou au quotidien. Mes actes sont mon premier témoignage.

Étant étudiante, je me rappelle de l’étonnement de mes amies devant les gens que je côtoyais comparé à leur entourage. Dans mon église, se trouvaient des personnes de toute culture, de toute sphère sociale, de tous âges… Quelle richesse !

Nous avons tellement à apprendre de ceux qui ne nous ressemblent pas ! Que ce soit un aîné qui a quarante ou soixante ans de vie de plus, ou quelqu’un qui a vécu ailleurs et qui regarde la société au travers d’autres lunettes !

 

Cette diversité et cette richesse relationnelle est possible par le Christ qui nous unis. Cet accueil ouvertement sincère que nous pouvons vivre, ces liens de frères et sœurs que nous tissons, tout est possible car Lui, le premier, nous a tous accueillis, aimés et adoptés comme ses enfants.

Tout est possible car Lui, le premier,

nous a tous accueillis, aimés et adoptés comme ses enfants.

J’aime lorsque quelqu’un qui visite notre église pour la première fois nous dit “J’ai été accueilli comme si j’étais de la famille.” 


Et toi ? Es-tu prêt à demander à Dieu de t’apprendre à ouvrir ta porte, au sens propre comme au figuré ? 


Un MOI pour AIMER l’Eglise, c’est un mois pour apprendre à accueillir l’autre avec un cœur sincère.

1 Pierre 4 .7-9;  Romains 15.6-8 

logout-2.png

J'abandonne

 mon jugement à la première impression,

 

ma peur de la différence. 

nonstop.png

Je suis renouvelé

dans mes pensées et dans mon regard sur l’autre.

logout.png

Je me revêts

de ton amour et de ton regard afin d’accueillir l’autre comme un frère, comme toi tu m’as accueilli(e), imparfait(e) et différent(e) que je suis.

Le témoignage du jour

Le sondage du jour

Partage cette méditation à tes amis !

WhatsApp.png