Psaume 119

Pense à ce que tu as dit à ton serviteur et qui a éveillé ma confiance. Dans ma misère, ma consolation c'est que ton message me fait vivre. Malgré les moqueries des insolents, je ne me suis pas écarté de ta loi. Je pense à tes décisions d'autrefois, Seigneur, et j'y trouve ma consolation.
Je suis pris de rage en voyant les renégats, ces gens qui ont abandonné ta loi. Pour moi qui me sens comme en exil, tes directives sont le thème de mes chants. Pendant la nuit, je me rappelle qui tu es, Seigneur, pour observer ta loi.
Ce qui m'appartient vraiment, c'est de prendre au sérieux tes exigences.
Psaume 119.49-56 (Bible en français courant)

Je remercie Dieu : 

Je peux faire confiance à tout ce que tu dis dans Ta Parole car c’est vrai ! Merci !

family.png

9 mai

la plume de l'homme, la main de Dieu

Ils sont très nombreux, dans notre monde, à concéder que Jésus était un homme plein de sagesse, un grand orateur, ou même un prophète au dons particuliers. Peu de monde, par contre, accorde à Jésus le fait qu’il soit aussi, en même temps, et pleinement, Dieu.

Homme pleinement, on s’accorde. Dieu pleinement, on en doute.  

 

Cette même réaction se remarque par rapport à la Bible. On s’accorde assez facilement, dans notre monde, à dire qu’elle est une oeuvre littéraire de grande envergure, une oeuvre remarquable, même. Mais on accepte beaucoup moins facilement – voire pas du tout ! – qu’elle transmette une vérité qui transcende ce qui est simplement humain, qu’elle soit Parole de Dieu, en fait. Pleinement. Entièrement. 

 

C’est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu.

2 Pierre 1.21

 

La Bible. Parole d’hommes ? Parole de Dieu ? C’est tellement vite fait de tomber dans le « ou bien… ou bien », tellement plus simple, mais tellement plus faux, aussi. Parce que la Bible est en même temps parole d’hommes, et en même temps Parole de Dieu. Les deux à la fois. Les deux pleinement. 

 

Dieu est l’auteur de l’Ecriture, dans le sens qu’il communique, exactement, par l’inspiration de son Esprit, ce qu’il veut révéler. Il est le « maître de sens » de l’ensemble biblique, ce qui donne à la Parole de Dieu cohérence, fiabilité et autorité, on y reviendra dans les jours qui viennent. 

 

Dans cette optique, on a eu longtemps, dans les siècles passés, l’image de Dieu dictant sa Parole mot à mot, comme s’il court-circuitait l’intelligence des auteurs bibliques. Cette image est parlante, peut-être, mais elle est fausse.

Tellement réductrice.

C’est en favorisant l’épanouissement des dons, des qualités et des capacités des auteurs humains que Dieu inspire sa Parole en eux et par eux. Pas en les minimisant. Quand Dieu inspire, ce n’est pas une restriction de l’humain qui se produit, mais une sublimation. 

Quand Dieu inspire, ce n’est pas une restriction de l’humain qui se produit, mais une sublimation.

fountain-pen-g18961420b_1920.jpg

Cela signifie que les auteurs font un vrai travail d’auteur. Luc décrit sa démarche personnelle, quasi historienne, avec sa méthode, ses buts à lui.

 

Dans les textes originaux, on reconnaît son style, comme on reconnaît le style unique de Jean ou de Paul. Leurs formations professionnelles jouent un rôle aussi : Luc, le médecin, est celui qui porte le plus attention aux personnes, aux malades ; la formation rabbinique de Paul joue un rôle dans ses écrits ; et le fait qu’Ezéchiel soit prêtre a une importance dans sa manière de parler du temple, dans ses descriptions et son imagination.

 

Dieu a su utiliser ce que ces auteurs étaient en favorisant leur personnalité plutôt qu’en la brisant. Et il fait pareil pour et avec nous. 

Dieu a su utiliser ce que ces auteurs étaient en favorisant leur personnalité plutôt qu’en la brisant. Et il fait pareil pour et avec nous. 

 

« Rien de mécanique dans l’inspiration ! Le Dieu en qui « nous avons la vie, le mouvement et l’être » n’a pas besoin pour animer les hommes de les robotiser ! Sa Parole, c’est aussi pleinement leur parole, exprimée dans leur langage. A un Ezéchiel, Dieu communique sa révélation dans des extases, mais il n’inspire pas moins le Chroniste dans sa compilation des documents historiques, ou saint Luc dans sa comparaison des témoignages, ou l’Ecclésiaste dans les mystérieux méandres de sa méditation. En sens inverse, les oracles de l’Eternel transmis pas Ezéchiel ne sont pas moins des discours d’Ezéchiel, très typiques de sa personnalité, que les écrits des compilateurs : dans la vision où il transporte le prophète, Dieu ne court-circuite pas l’esprit de sa créature, il le fait entrer tout entier en résonance, conscient et inconscient réunis. » 

Henri Blocher, Pour une foi réfléchie, p.123

Savoir-a-avoir-200x231.png

DU SAVOIR À L'AVOIR

Merci Seigneur, pour la diversité des auteurs bibliques. Pour leurs différences, leurs caractères, leurs héritages, leurs formations, leurs capacités. Merci parce que tu les as inspirés avec ça. Avec qui ils étaient. Pas sans. C’était ton souffle, mais c’était leur plume.

Merci pour la manière tellement honorante dont tu les as inspirés. On y reconnaît ton coeur. On y reconnaît ta main. 

Merci aussi pour ce que ça signifie pour nos vies. Quand tu nous inspires, tu ne nous réduis pas, ni à l’impuissance, ni à l’obéissance, ni à l’esclavage. Au contraire. Tu nous améliores, tu nous favorises. Tu nous utilises, avec qui nous sommes, avec nos qualités, avec nos caractères.

 

Tu as agi ainsi pour inspirer ta Parole. Tu continues de le faire, pour inspirer tes oeuvres dans nos vies. 

Merci. 

saviez-vous_logo.png

Savait-tu qu'au 17e siècle, une "Bible des pécheurs" (the wicked Bible en anglais) a existé ?

En 1631, les imprimeurs londoniens Martin Lucas et Robert Barker ont accidentellement oublié les mots "ne... pas" dans "Tu ne commettras pas d'adultère". Ce qui a fait que les lecteurs du 7ème commandement ont pu lire : "Tu commettras l'adultère". Eh ben !!!

Une année après la diffusion de ces Bibles, les imprimeurs furent condamnés à une amende pour leur erreur et se virent retirer leur licence d'impression.

À ce qu'il se dit, il ne resterait aujourd'hui plus que 9 de ces Bibles​, la plupart ayant été retirées de la circulation.

Le témoignage du jour

Partage cette méditation à tes amis !

WhatsApp.png